L’endométriose

Bonjour à toutes

Je souhaitais vous parler de cette maladie très peu connue et qui touche une femme sur 10 en France.

Les médecins mettent en moyenne 7 ans pour diagnostiquer cette maladie.

Il en existe 4 stades. Il y a plusieurs symptômes mais celui qui est le plus fréquent est des douleurs insupportables pendant la période des règles, cela peut être très handicapant chez certaines femmes car elles sont dans l'impossibilité de se le lever, marcher ou même tenir debout pendant cette période.

Dans certains cas, vous pouvez saigner par les orifices (nombril, nez, anus...) pendant les règles. Pour être un peu plus claire, l'endométriose est une maladie de l'endomètre.

Les cellules qui le composent migrent en dehors de la cavité utérine. Cela va créer des adhérences et au fil des années ces adhérences vont faire des dégâts dans la plupart des cas irréversibles. Cela touche les organes génitaux et peut engendrer des difficultés à avoir des enfants.

Voici mon histoire.

Au lendemain de mon mariage, j'ai commencé à ressentir des douleurs atroces au niveau de l'estomac et du dos. Malgré la prise d'antidouleurs rien ne pouvait me soulager. Il m'a fallu un mois pour faire le rapprochement entre mes règles et ces douleurs. A la fin du cycle tout disparaissait comme par enchantement.

Mon généraliste a même voulu me prescrire des antidépresseurs car il pensait que j'étais stressée à l'arrivée de mes règles et que du coup cela me provoquait des douleurs. Trois mois après je reçois un coup de téléphone de mon gynécologue qui me dit, ça y est, je sais ce que tu as. Il avait été à une conférence sur l'endométriose et avait immédiatement fait le rapprochement. Il avait également été très claire en me disant qu'a partir de ce moment-là il ne pouvait plus me suivre, qu'il fallait que je sois suivie par un spécialiste de l'endométriose et que je devrais sûrement passer par des FIV pour pouvoir donner la vie. Je vais donc consulter un grand professeur et après plusieurs examens le diagnostic tombe.

Endométriose au stade 4, kyste a l'ovaire, intestin touché. Il m'explique que je vais devoir me faire opérer le plus vite possible et que tant qu'il n'aura pas ouvert il ne peut pas mesurer l'ampleur des dégâts mais qu'il espère pouvoir sauver mes trompes !

Je vous passe les détails du choc que j'ai ressenti, c'était un réel bouleversement. Je me fais donc opérer, tout s'est bien passé, l'opération était bien plus importante que ce qu'il pensait (selon les dires du chirurgien c'est comme si un camion m'étais passé dessus) mais il a réussi a sauver mes trompes et du coup m'explique le processus pour pouvoir tomber enceinte le plus rapidement possible car plus on attend plus la maladie s'installera de nouveau. Je tombe enceinte après 5 aides a la procréation et 3 FIV.

Mais on a réussi, mon mari et moi, a vaincre ce combat, cela a été une véritable épreuve aussi bien pour lui que pour moi. Nous avons aujourd'hui de magnifiques jumeaux.

On oublie souvent de parler du conjoint dans ce genre de situation, mais cela a été très dure à vivre pour lui aussi.

Alors voilà mesdames, aller consulter, surtout il faut que le gynécologue soit spécialisé en endométriose.

J'espère sincèrement que mon histoire vous aidera.

Retrouvez-nous sur
  • Facebook Basic Square
Articles récents
Archives