Généralistes - Rofé Michpaha

 רופא משפחה

La liste des médecins et du secteur paramédical n’est donnée qu’à titre purement indicatif. Tinokland n'étant pas en mesure de vérifier ceux qui ont obtenu leur équivalence en Israël ,sa responsabilité ne saurait être engagée en cas de litige
Afin de maintenir le site à jour , merci de nous faire part de tout changement , erreur constatée en écrivant à : Tinokland@gmail.com 

Tel Aviv


°Dr Samama Eric - Médecin-conseil auprès du Consulat Général de France à Tel Aviv 

Du dimanche matin au vendredi 15h00, à votre domicile ou votre hôtel.
Nourrissons, enfants et adultes

 

Tel Hai 7


☎️ 054 587 48 27 

 

 

Tel Aviv et Sharon 

 

Dr Jérôme Adda - Médecin depuis près de 20 ans.
Visites médicales à domicile et à votre hôtel pour nourrissons, enfants et adultes.


☎️ 054 697 38 75

*Se déplace à Ra'anana ,Hertzilya, Kfar Saba ,Netanya, Rishon Letzion, Bat Yam et périphérie.

 

*Consultation Meuhedet du dimanche au jeudi sur Rishon LéTsiyon Pika 31 
☎️ Prise de rdv en français en contactant le *3833 puis la touche 5 - 1 222 38 33

La médecine générale, qu’est-ce que c’est ?

 

Le médecin généraliste est polyvalent, et a pour mission d’accueillir toutes sortes de patients, du bébé à la personne âgée. Il traite des pathologies très variées (angines, otites, hypertension, entorse...).

Le médecin généraliste peut recevoir dans son cabinet, ou bien faire des visites à domicile.

La consultation suit un rituel classique :

 ° Entretien avec le patient sur ses troubles (douleurs, fièvre, ...),

 ° Suivi d'un examen clinique durant lequel le médecin prend la tension, écoute le cœur, palpe les ganglions...

 ° Élaboration du diagnostic, en expliquant au patient la nature de la maladie de manière pédagogique.

 ° Prescription des médicaments, en expliquant leurs effets, efficacité, effets secondaires.

 ° Éventuellement, prescription des examens complémentaires (prise de sang, échographie, radio, …).

Le médecin généraliste peut être amené à effectuer lui-même certains soins (pansements, piqures, ..), pratiquer des actes de pédiatrie, de gynécologie, ou de la petite chirurgie (sutures).

Dans d'autres cas, selon le diagnostic et le traitement, il oriente les patients vers des médecins spécialistes.

C’est aussi son rôle d’engager sa responsabilité pour effectuer des certificats d’aptitude, ou bien de constats médicaux.

 

 

 

Le Suivi et la prévention

 

Au-delà de l'action ponctuelle, par exemple auprès des touristes en Israël, le généraliste est souvent l'interlocuteur médical qui a la vision la plus complète du patient, ce qui permet un suivi efficace et aussi coordonné.

Souvent choisi pour être le médecin de famille, il connaît bien ses patients et leur environnement (habitudes, hygiène de vie, ou bien les antécédents familiaux).

Ce qui l'aide à comprendre leurs maux.

Enfin, la prévention constitue l'un de ses axes prioritaires : bilan de santé, dépistage ou vaccinations.

 

 

 

 

Médecin généraliste : un métier, une passion, une vocation

 

 ° Le savoir : Le généraliste, doit avoir, par définition, des connaissances médicales très étendues pour dépister les affections de ses patients.

Que ce soit grippe, entorse ou pathologies plus lourdes, il a pour vocation de tout soigner. Son expérience est un atout essentiel, mais, comme tous les médecins, il reste « étudiant » toute sa vie car il doit se tenir au courant des évolutions de la médecine, être informé par des ouvrages professionnels, des sites internet spécialisés, des conférences et rencontres universitaires.

 

 ° Une endurance à toute épreuve : Outre ses compétences médicales, le médecin généraliste possède des capacités d'endurance, aussi bien physiques que psychiques. Face à des pathologies en tout genre, équilibre personnel et sens de l'observation sont des qualités indispensables. Pour exercer ce métier complexe, il faut, en plus d'être résistant, savoir faire preuve de compréhension et de tact.

 

 ° Le respect des bonnes pratiques : Intervenant tantôt dans l'urgence avec sang-froid, tantôt dans la durée avec patience, ce praticien est pleinement responsable des actes qu'il dispense. Soumis à un code de déontologie, il est tenu au secret professionnel. Sauf exceptions (actes de violence, épidémies...), il sait rester discret à propos de l'état de santé de ses patients.

 

 

 

 

Particularités de la médecine en Israël

 

La consultation dans une caisse d’assurance (Koupat Holim) :

La médecine en Israël est le plus souvent une médecine salariée avec des médecins généralistes et spécialistes qui exercent au sein d’un centre médical appartenant à une caisse d’assurance, les principales caisses étant Clalit, Meuhedet, Macabbi, Leumi.

 

Chaque citoyen israélien s’inscrit à une de ces caisses et choisit un médecin de famille de référence. Le médecin généraliste affilié consulte selon les rendez-vous pris par le secrétariat centralisé de la caisse d’assurance. Il ne voit de façon générale que les adultes qui correspondent à sa liste des patients référencés.

 

Les enfants sont vus exclusivement par le pédiatre et les centres de PMI (Tipat Halav).

 

Le suivi gynécologique est assuré par le gynécologue directement et par le chirurgien pour l’examen mammaire.

Les rendez-vous pour les médecins spécialistes nécessitent une ordonnance (Afnaya) du médecin de famille et un Tofess 17 (l’équivalent d’une entente préalable en France).

Il existe un système de garde médicale lié à la ville, et indépendant de la caisse, avec éventuellement une possibilité de visite à domicile, mais cela reste exceptionnel. Certaines caisses proposent un service de garde dans leurs locaux, à la manière des maisons médicales.

 

La consultation privée :

Le médecin peut exercer en privé, en dehors du cadre d’une caisse d’assurance. Aussi bien pour les touristes que pour les israéliens qui souhaitent consulter un médecin sans attendre le rendez-vous proposé par la caisse.

 

En outre, dans ce cadre de consultation privée, le médecin généraliste pourra faire des visites à domicile.

Si le médecin est non affilié à une caisse, le patient devra alors s’acquitter entièrement des honoraires médicaux, et payer les médicaments prescrits (ces frais peuvent être éventuellement remboursés par une assurance complémentaire privée).

Si le médecin est affilié à une caisse, une partie de la consultation privée sera prise en charge par la caisse d’assurance à laquelle le patient est affilié.

 

L’hospitalisation :

Quelques informations pratiques méritent d’être mentionnées. En effet, il est recommandé d’obtenir une afnaya du médecin avant de se rendre à l’hôpital. Effectivement, un touriste qui se rend à l’hôpital, en Israël devra payer 1200 NIS environ (somme éventuellement remboursée par son assurance privée proposée quelquefois par les cartes de crédit).

 

Un israélien, affilié à une caisse, qui se rend à l’hôpital sur sa propre initiative (sans afnaya) devra verser 720 NIS (environ) si le caractère médical d’urgence de sa maladie n’a pas été reconnu par le service hospitalier, en revanche, le patient n’aura rien à verser s’il passe une nuit à l’hôpital. Dans tous les cas, si une le patient affilié a consulté le médecin, et que ce dernier lui adresse une afnaya pour une hospitalisation, le patient n’aura pas à payer les frais hospitaliers.

 

Bonne santé à tout le monde !

 

Source : Docteur Corinne Brahami
Tel - 054.223.78.87  

drbrahami@gmail.com