L’énurésie nocturne

L’énurésie nocturne se définit comme une incontinence intermittente pendant le sommeil chez des enfants d’au moins 5 ans. Elle est dite primaire lorsque l’enfant n’a jamais été propre la nuit plus de 6 mois consécutifs. L’impact de l’énurésie sur la vie sociale et affective de l’enfant n’est pas anodin.

 

Comment réagir face à l'énurésie ?

  Dédramatisez et déculpabilisez : ni vous, ni votre enfant n'êtes responsables de cette situation. Il ne s'agit donc pas de le punir et pas plus de l'humilier.

 

Quand s'inquiéter et consulter ?

  Ce n'est qu'à partir de l'âge de cinq ans que vous pouvez parler d'énurésie, si votre enfant fait encore pipi au lit.

 

Quelles sont les raisons de consulter ?

  Consulter un médecin vous aidera à éliminer une cause organique, à dédramatiser ce problème et à motiver votre enfant. Cela permettra aussi de lui faire bénéficier d'un traitement efficace.

 

Y a-t-il des examens à pratiquer ?

  Un interrogatoire simple permet le plus souvent de détecter l'énurésie primaire. Mais en cas de doute, les examens complémentaires permettant d'en déceler la cause sont nombreux et variés. Ils sont tous indolores et ne sont pas pratiqués systématiquement (analyse de sang et des urines, échographie, cystographie, bilan urodynamique, débitmétrie, etc.)

 

Quand consulter un médecin ?

  A partir de 5 ans.
 

Quel médecin consulter ?

  Privilégier le médecin de famille, qui, si nécessaire, vous dirigera vers un spécialiste.

 

Comment l'aider à gérer ce problème ?

  Habituez votre enfant à boire toute la journée et évitez les boissons juste avant qu'il se couche. Obligez-le à aller aux toilettes avant de se coucher. 

 

Quels problèmes surveiller de près ?

Les infections urinaires répétées ou la présence de parasites intestinaux sont à surveiller de près car elles peuvent avoir pour conséquence une énurésie. La constipation est aussi une cause possible.

 

Ça va passer tout seul : vrai ou faux ?

  Vrai pour seulement 15 % des enfants chaque année. Chez les autres, le pipi au lit ne passe pas tout seul et à quinze ans 2 % encore restent énurétiques. Un traitement peut modifier cette situation. D'où l'importance de consulter votre médecin.

 

Faire pipi au lit,  n’a pas de conséquences sur la santé à long terme.

Le seul impact, qui n’est pas sans importance, est la perte de confiance ou d’estime de soi de l’enfant. Il est donc très important que la famille et notamment les parents réagissent bien et dédramatisent la situation avec leur enfant. Il est particulièrement maladroit de disputer ou de moquer l’enfant suite à un pipi au lit.

Il est important de savoir qu’il y a naturellement une évolution positive de ce problème car il y a une diminution naturelle du nombre d’enfants qui font pipi au lit en fonction de l'âge qui augmente.

 

Source : www.pipi-au-lit.net

 

 

 

Un pipi dans la nuit est un album pour parler des nuits agitées, perturbées par un lit mouillé, des draps à changer, et des réveils que tout le monde aimerait éviter. Cyril Hahn aborde le sujet avec humour tant dans le texte qu’avec les illustrations joyeuses et colorées, et même si j’ai trouvé certains propos un peu « en trop » (les poussins qui sautent dans la flaque de pipi, ou pire, le boivent…), l’ensemble permet de dédramatiser cette question qui concerne de nombreuses familles.
Un album simple et humoristique pour penser à passer aux toilettes avant d’aller se coucher !

Pipi au lit, c'est chaque fois un petit drame. On est confus, vexé, triste, même si on sait qu'on n'a rien fait de mal. En parler fait du bien et puis on peut mettre en place une petite stratégie pour que cela arrive moins souvent. Faire pipi au lit ça peut vouloir dire plein de choses, mais de toute façon ça finit toujours par s'arranger.

Max part en classe de neige, désespéré, car la nuit, il mouille son lit. Il a honte de ne pas se contrôler, il se sent coupable d'embêter tout le monde, il a peur qu'on se moque de lui... Qui va l'aider à surmonter cette mystérieuse épreuve ?

Ce livre de Max et Lili montre que le pipi au lit est le signe d'une insécurité, d'une peur, d'une tension, d'un sentiment de ne pas faire plaisir. Souvent, l'enfant sent les soucis de ses parents et les prend en charge sans le savoir. Mais c'est trop lourd pour ses épaules et il lâche tout !

Si les parents se font aider par d'autres, il retrouvera l'envie de vivre pour lui-même et la joie de dormir au sec !