La baisse de la libido après l’accouchement  

Après un accouchement, la femme vit un bouleversement hormonal, émotionnel et psychologique.

Elle ressent une immense joie de découvrir l’enfant qu’elle a attendu et imaginé pendant sa grossesse.

Mais à son arrivée, des sentiments se mélangent entre l’euphorie et des émotions plus confuses : tristesse, pleure, perte de libido…
Cette période plus connue sous le nom de « baby blues » est une période normal. Toutefois si cette période dépasse 6 mois et que la perte de libido  dure il est alors important de consulter et de trouver le traitement adapté.

 

 

Qu’est-ce que la libido ?

 

Sigmund Freud a inclus la libido dans une vision globale de la sexualité humaine comme composante de la métapsychologie pour désigner l'énergie sexuelle issue de la pulsion sexuelle.

 

La libido (désir sexuel) désigne donc l'instinct de la recherche du plaisir et est souvent associée au domaine sexuel. 

Une libido correcte nécessite le bon fonctionnement des appareils génitaux et des hormones sexuelles. Elle dépend également d'une bonne santé psychologique et elle est propre à chacun.

 

 

Les raisons de la baisse de libido :

 

Une absence ou baisse de libido peuvent être due

- à des troubles de la sécrétion hormonale

- à un problème mécanique

- à une période de stress psychologique : dépression, tension

- à des problèmes personnels, familiaux ou de couple.

 

Après un accouchement la femme doit aussi retrouver les sensations de son corps, elle doit se réapproprier celui-ci. Des femmes se sentent complexées par la prise de poids et cela ne favorise pas les relations intimes.
Egalement certaines femmes s’investissent plus dans leur rôle de mères, plus que celui de femme, elles doivent donc retrouver une place  de femmes au sein du couple, cela leur demande un peu de temps.


 

Traitements :

 

-Si la baisse de libido est due à un problème hormonal, il faut bien entendu consulter votre médecin généraliste qui vous prescrira le traitement médicamenteux adapté.

 

-Si le problème est mécanique, un sexologue pourra vous apporter des solutions adéquates.

 

-Si le problème est dû à des conflits au sein du couple suite à l’arriver de l’enfant alors une thérapie de couple sera bénéfique.

 

Enfin une thérapie avec un psychologue pourra être efficace s’il s’agit d’une baisse de libido suite à une dépression post natale, d’une perte de repère, de place , une baisse d’estime de soi, de difficultés avec l’image du corps après l’accouchement (complexe , anorexie à l’adolescence) ….

 

 

 

Claire Ben Sadoun

Psychologue 

058 665 69 04