Les aliments interdits   

Tous les parents savent qu’il n’y a rien de pire et à la fois de plus tentant, pour un petit gourmand, qu’un bol de cacahuètes, de pistaches ou de noix de cajou.

 

Ces graines, souvent laissées à disposition, présentent un risque majeur : la fausse route lorsqu’il avale. Ce danger d’étouffement existe aussi avec les bonbons durs ou dragéifiés, que les frères ou sœurs peuvent oublier sur le comptoir de la cuisine, dans une poche, ou laisser traîner.

il faut rester extrêmement vigilant en gardant un œil bien ouvert. Ces aliments tentants ne doivent jamais rester à leur disposition, !

il existe un risque d’étouffement après ingestion d’aliments secs, étant donné que la coordination entre l’ingestion et la respiration n’étant pas assez développé, de plus les enfants parfois mangent tout en jouant, en étant en mouvement ou en parlant, ce qui peut augmenter le risque d’aspiration de nourriture dans les voies respiratoires.

Les fruits secs sont également dangereux pour les enfants car ils ont tendance à absorber des liquides et gonfler et donc de provoquer une obstruction des voix aériennes.

 

Le Ministère de la santé recommande vivement de ne pas donner aux enfants de moins de 5 ans et même d’éloigner les aliments secs a porté de mains.

 

Interdit avant 5 ans : risque d'étouffement !

 

°Arachides et beurre d’arachide croquant

°Bonbons durs

 

°Croustilles (chips)

 

°Gomme à mâcher

 

°Graines

 

°Maïs soufflé (pop corn)

 

°Noix  / Cacahouète / Amandes

 

°Pastilles

 

°Raisins entiers

 

°Raisins secs,  Fruits séchés durs

 

°Rondelles de saucisses et de carottes crues


*Recommandations en hébreu du ministère de l'éducation 

Inhalation d'un corps étranger

 

Les bébés et les jeunes enfants ont tendance à tout mettre dans la bouche, c'est leur façon de découvrir le monde.

Dans la plupart des cas, cette habitude ne cause pas de dommages, mais il existe toujours une crainte que le corps étranger vienne se loger dans l'œsophage ou l'estomac de l'enfant. Jusqu'à l'âge de 4 ans, les enfants risquent d'inhaler des objets dans le système respiratoire parce que la valve chargée d'empêcher l'aspiration de nourriture dans les poumons lorsque nous mangeons n'est pas encore complètement développée.

 

Un objet avalé, peut ressortir du corps naturellement, tandis qu'un objet inhalé ne peut être évacué que par une intervention chirurgicale.Un corps étranger qui vient se loger dans l'œsophage ou dans l'intestin provoque des vomissements répétés, une forte toux, des douleurs et des difficultés à déglutiner.

Son évacuation se fait par la bouche sous anesthésie totale. Un enfant qui a inhalé un corps étranger risque de s'étrangler, il va tousser, porter les mains à sa gorge et son visage peut prendre une teinte bleutée à cause du manque d'oxygène.

Les veines du cou et du visage peuvent ressortir.

 

Que faire ?

 

°Si l'enfant tousse, encouragez-le à continuer à tousser fort, pour lui faire recracher l'objet.

 

°S'il ne tousse pas, couchez-le immédiatement sur vos genoux, la tête pendue vers le bas (la tête doit être plus basse que la poitrine), et tapez-le sur la partie supérieure du dos (entre les omoplates) jusqu'à éjection de l'objet. Dans certains cas, le corps étranger est débloqué mais reste dans la bouche de l'enfant. Pour éviter qu'il ne le ravale, demandez à l'enfant de le cracher ou rentrez un doigt dans sa bouche et sortez l'objet. Prenez garde de ne pas repousser l'objet à l'intérieur.

 

°En cas d'étranglement d'un bébé, retournez-le sur votre bras, tenez-lui la tête et le cou de la main, abaissez-lui la tête plus bas que la poitrine et tapez-lui dans le dos entre les omoplates jusqu'à ce que sa gorge se libère. Si vous apercevez le corps étranger dans la bouche de l'enfant, essayez de le retirer, mais délicatement, pour qu'il ne retombe pas profondément dans la gorge.

 

°Si l'enfant continue à s'étrangler, devient bleu, ou arrête de respirer, emmenez-le d'urgence à l'hôpital tout en lui faisant du bouche-à-bouche et un massage cardiaque. Lorsqu'il s'agit d'un bébé, il faut être prudent et exercer une pression modérée.

 

 


Source : Méuhedet 

Certains conseils ne remplaceront jamais une formation au secourisme dispensée par un organisme agrée ou une association habilitée .

Celle -ci  vous permettra de pratiquer si besoin , les premiers soins d'urgence avec un maximum d’efficacité et de sécurité !

Des formations de premiers secours sont organisées par le Maguen David Adom .

Tel : 1-700-500-430