Les coliques du nourrisson

Mon bébé souffre-t-il de coliques ?
 

Les coliques du nourrisson sont caractérisées par des accès de pleurs importants chez un nourrisson qui se développe par ailleurs tout à fait normalement. Ces crises de pleurs peuvent s’accompagner de certains comportements caractéristiques.

 

Le bébé peut :

°avoir les poings serrés et le visage rouge

°fléchir ses cuisses sur son ventre ou au contraire raidir ses jambes

°avoir le ventre ballonné et/ou émettre de nombreux gaz

 

Ces comportements peuvent s’observer dès la 1ère semaine de vie et tendent à disparaitre vers le 3ème ou 4ème mois de vie.

Il est important de préciser que les coliques ne sont pas une maladie mais plutôt la perception d’un comportement avec pour seul symptôme commun les pleurs.

La prévalence des coliques est difficile à évaluer mais on estime que 20% des bébés de moins de 5 mois en souffriraient.

Il est important de ne pas sous-estimer le retentissement de ces pleurs sur la qualité de vie du bébé et de son entourage.

En effet, ces pleurs inexpliqués peuvent être source d’une grande angoisse pour les parents.

 

 

Pourquoi mon bébé souffre-t-il de coliques ?
 

L’origine exacte des coliques n’est pas encore bien comprise mais il semblerait qu’elles soient liées à une immaturité du système digestif et du système nerveux, entraînant des contractions abdominales douloureuses.

Parmi les facteurs favorisants, la diversité du microbiote intestinal pourrait également intervenir. Ainsi l’utilisation de certaines souches de probiotiques pourraient avoir un effet bénéfique dans les coliques par leurs actions de modulation du microbiote intestinal de bébé.
 

 

Quelques conseils 

 

Si votre bébé souffre de coliques, voici quelques conseils à mettre en place :

 

°tout d’abord vous rassurer en vous rappelant que votre bébé est en parfaite santé

°essayer les massages de la paroi abdominale dans le sens des aiguilles d’une montre, dans un endroit calme et adapté

°essayer les positions antalgiques : la position du Bouddha qui consiste à placer l’enfant face à soi, une main derrière la nuque de bébé, l’autre main servant à rassembler les deux pieds de bébé sur sa poitrine, ou encore la position à plat ventre sur votre avant-bras tout en lui massant le dos avec l’autre main.

°éviter la suralimentation

°limiter l’absorption d’air durant la tétée (tétine avec vitesse adaptée, pauses pendant la prise alimentaire pour l’émission du rot)

°faites attention à ne pas trop serrer les couches, éviter les pantalons trop serrés à la taille qui appuient sur la paroi abdominale

°bercer votre bébé autant que possible, et porter le contre vous ou dans un porte bébé

 

De nombreuses méthodes existent pour apaiser les coliques du nourrisson.

Mais attention, il faut se méfier du diagnostic de coliques par excès, et tout nourrisson présentant des accès de pleurs importants doit être examiné par son pédiatre afin d’exclure une pathologie organique pouvant être à l’origine de ces pleurs.


Source : 
Dr. Doriane Boukobza : Ancienne pédiatre des hôpitaux de Rouen

-Diplôme de Médecine de la faculté de Paris

-Diplôme spécialisé de Pédiatre de la faculté de Rouen

-Diplôme Universitaire : « Prise en charge des urgences pédiatriques »

-Diplôme Universitaire : « Développement moteur, cognitif, comportemental et sensoriel de l’enfant »