Sur la route des vacances 

 

 

La sécurité 

 

On ne le dira jamais assez, il faut partir avec une voiture bien préparée. Outre les vérifications d’usage (pneus, niveaux d’huile et d’eau, etc.), il faut s’assurer que chaque occupant soit en parfaite sécurité. Il est primordial que les enfants soient installés sur des sièges adaptés à leur âge et que leur dispositif d’attache soit compatible et en parfait état.

 

Une bonne installation de bébé et un bon départ sont une des clés d'un voyage tranquille ensuite.
L'installation elle même doit se faire de manière douce et ludique : mieux vaut prendre deux ou trois minutes de plus que de l'installer dans la précipitation qui entraîne souvent quelques maladresses. Les tensions et l'énervement au moment du départ sont malheureusement monnaie courante.

Bébé est sensible dès son plus jeune âge, au climat affectif et émotionnel autour de lui.

Le confort et le bien être psychique de l'enfant sont au moins aussi importants que son confort physique.​

 

Avant le départ, expliquez aux enfants les règles :

 

On garde sa ceinture, on ne déconcentre pas le conducteur, on ne demande pas « quand est-ce qu’on arrive ? », etc.. 
On annonce la couleur ! Celui qui ne respecte pas perdra des points.

 

Faites des pauses

Dans le cas de longs voyages, il est important de faire une pause toutes les 2 heures. Toutefois, avec les enfants, on s’arrête dès que cela est nécessaire, notamment dès que la tension monte dans la voiture.

Ces pauses profiteront également au conducteur.

La pause doit se faire dans un espace où les enfants pourront se défouler (courir, crier, sauter...) en toute sécurité. Pour cela, il faut choisir un endroit adapté. L’enfant qui se sera dépensé reprendra la route plus calmement.

 

 

Mal au cœur?

 

Si votre enfant supporte mal les transports, il existe de nombreux moyens pour minimiser les effets.

Parlez en avec votre médecin qui pourra éventuellement vous proposer des traitements préventifs.
Voyager l'estomac vide est, bien sûr, déconseillé.Prévoyez un repas léger avant le départ. Bannissez les aliments gras et les boissons gazeuses

Partez la nuit, si possible. Votre enfant dormira et ne se rendra compte de rien ! Et  vous éviterez les heures de grandes chaleurs 

 

 

Comment occupez vos enfants en voiture ?


Les vacances en famille sont souvent synonymes de longs trajets en voiture.
Vous êtes à peine partis que vous redoutez déja le "c'est encore loin" ? 


Occuper les enfants pendant le trajet, ça s'organise ! Prévoyez à l'avance ce que vous allez emporter et si possible faîtes le ensemble.
Bien leur expliquer le trajet "D'abord on roule un peu , tu pourras prendre un livre ou dessiner , ensuite on s'arrêtera manger, ensuite tu pourras regarder un DVD, ensuite ce sera l'heure d'une sieste dans la voiture, puis on sera presque arrivés !"

Dans un premier temps , visualisez avec votre enfant le trajet.Montrez lui le point de départ et le point d'arrivée.

Pour les plus grands, vous pouvez aussi citer toutes les villes que vous allez traversser. Et hop un peu de géographie au passage.
Durant le traget ça sera l'occasion de lui rappeller : " tu te souviens je t'avais dit que nous passerions par là ? " Très bon jeu de mémoire qui lui permettra aussi de se faire une idée du parcours restant . 

 

Quelques idées de jeux 

Compter les voitures rouges (et pas que) .Tout peut être compté : camions, vaches, panneaux indicateurs... Les enfants adorent ! 
 

Auto Loto : On détermine un numéro gagnant (2 ou 3 chiffres). Le premier qui le repère sur une plaque d’immatriculation gagne un point !
 

Jeux de voyance  : On se concentre et on essaye de prédire la marque de la voiture qui va nous dépasser, sa couleur, ou le nombre de passagers…
 

Jeu d’observation : Trouver le premier une voiture qui présente une caractéristique particulière.Exemple : trouver en premier une voiture avec une galerie sur le toit , ou des vélos accrochés à l'arrière.
 

La tête dans les nuages.Jouez à trouver des formes familières. Les nuages regorgent d'éléphants, de dragons, de bateaux à voiles..

Pour peu qu'on les regarde avec un peu d'imagination...

Les petits observateurs : On fait une liste des choses qu’on peut voir depuis la voiture, avec un barème de points ; un bus (1 point) un avion (2 points),  etc. Les points sont attribués au premier qui voit. On comptabilise au bout de 30 mn.
 

Livres, magazines, autocollants, coloriages, jeux de cartes ou de société au format voyage… sont autant d’objets faciles à emporter et qui peuvent occuper petits et grands enfants un bon moment.

 

Souriez c’est gagné : On doit faire sourire les gens qui sont dans les voitures derrière ou à côté.Test réussi 1 point 

 

Devant l’écran ! La console de jeu vidéo ou le lecteur de DVD portable peut s'avérer "utile" .A limiter dans le temps .. On oublie pas les oreillettes 


 

Et pour les plus petits ? 


Il existe de nombreuses façons de divertir bébé en voiture dans les transports en général.On peut d'ailleurs très bien inventer ses propres jeux avec pas grand chose. L'imagination n'a pas de limite dans ce domaine.Mais c'est comme à la maison .
 

Un mobile d'éveil accroché au siège devant lui
 

Son doudou et une ou deux peluches supplémentaires
 

Un ou deux livres

 

Hochets divers 

Des marionnettes

 

Il y aussi des activités plus interactives que vous pouvez pratiquer avec bébé en voiture :

 

Chanter avec ou sans musique derrière vous
 

Divers jeux :  cris d'animaux , jeux du coucou ..
 

Divers jeux de geste nécessitant alors de monter avec bébé à l'arrière du véhicule : la bébête qui monte, guilis en tout genre..

 

Sources diverses - Touring assurance  - Micro magasine

 

* Articles recommandés 

 Les enfants à bord,les enfants d'abord !

 

 La sécurité routière 
 

 

* Pour le plaisir ,des diplômes à imprimer pour récompenser les enfants sages .Les enfants adorent ! 
 

 

 



 

 

 

 

Prendre l'avion avec bébé 

 

 - Anticipez les formalités
 

Avec la plupart des compagnies, les vols intérieurs sont gratuits pour les moins de 2 ans, à condition que votre enfant voyage sur vos genoux.

Sur les vols internationaux, il paiera une partie du prix du billet. Si vous préférez réserver une place individuelle pour le baby-coque de votre bébé, vous paierez le tarif enfant.
* Pensez à vérifier la validité de vos documents d'identité . Carte d'identité et/ou passeport et ceux de vos enfants.

 

 - Ce qu’il faut faire
 

Au moment de la réservation, prévenez la compagnie aérienne que vous voyagez avec un bébé. Vous pourrez réserver une place spécifique permettant de suspendre un berceau, fourni, devant vous. Un repas spécial pourra aussi lui être servi à bord.

Si vous devez réchauffer un biberon, prévenez les hôtesses lors de l’embarquement, elles s’en chargeront.
 

 - Préparez-lui un vol tout confort
 

Mal aux oreilles, déshydratation, climatisation… un voyage en avion peut être stressant pour votre bébé. Anticipez les maux causés par la pressurisation.
 

- Ce qu’il faut faire

 

Au décollage et, surtout, à l’atterrissage, faites boire votre bébé ou donnez-lui une tétine pour lui éviter une gêne aux tympans. S’il est enrhumé ou sujet aux otites, consultez votre médecin pour savoir si vous devez décaler votre départ.

 

Durant le vol, veillez à ce qu’il boive car il peut se déshydrater.

 

Habillez-le d’une tenue confortable et chaude : avec la climatisation, il risque de prendre froid. Pour le change et les biberons, prévoyez large en anticipant un éventuel retard de l’avion. Enfin, pensez à son doudou et à un petit jouet !

 

- Aidez-le à s’adapter au décalage horaire
 

Si vous partez à l’étranger, le décalage horaire risque de chambouler un peu le rythme de votre enfant. Avant 7 mois, les bébés le supportent assez bien car leur horloge interne est moins sensible aux cycles jour/nuit. Passé cet âge, il leur faudra quarante-huit heures pour s’habituer à leur nouvel horaire.
 

 - Ce qu’il faut faire

 

Pas de panique, à cet âge, le « jet-lag » est assez éphémère. Inutile de décaler son heure du coucher les jours précédant le départ. Mais une fois à destination, il est possible que votre tout-petit se réveille plus tôt les premiers matins. Si vous ne voulez pas vous lever aux aurores avec lui, aidez-le à se rendormir un moment en lui proposant un petit biberon.

 

Après quelques jours d’adaptation, il aura apprivoisé son nouveau rythme, certainement beaucoup plus facilement que vous !

Dr Arnaud Pfersdorff, pédiatre - © Enfant Magazine


Conseils EL AL

Bon voyage dans la joie et la bonne humeur !