Le 11ème commandement

June 2, 2017

 

 

 

Ton enfant, tu colleras.

Je me suis posée la question récemment sur mon lien avec ma fille.

Comment créer une relation parfaite?

Comment reproduire ce lien extraordinaire qui me relie à ma mère?

Comment trouver l'équilibre entre l'éducation bienveillante , la discipline, l'amour sans frontières, la rigueur sans le lâcher prise. ? 

 

J'ai posté sur des dizaines de groupes, j'ai lu des centaines de livres, j'ai eu des milliers de réponse.
Certaines plus juste que d'autre, certaines on ressenti en moi comme une injustice "On ne fais pas un enfant pour soi, il faut l'aimer jusqu'à ce qu'il parte en espérant un jour qu'il revienne, chaque enfant doit tuer le père et épouser la mère" Oh comme cela m'a rendu triste, comme si qu'il n'y avait pas d'espoir, comme si qu'à un moment tout cet amour que l'on partage avec eux doit être détruit puis reconstruit.
J'ai essayé de me faire une raison et puis j'ai eu une illumination.

 

Pourquoi tout simplement ne pas poser la question à celle qui a consacrée son temps, son énergie et son amour à faire de moi ce que je suis?
 

Comment ai je pu demander à des inconnues le secret de la relation mère fille alors que ma propre mère avait compris. Alors sans ambages je lui posait la question, que devais je faire pour réussir à créer ce lien si puissant ?
 

Elle me regarda, réfléchit et me répondit Colle la plus ! Quoi? Je ne la colle pas assez?
 

- Si, mais colle la plus.

- Tu penses que je l'aime pas assez ?

- Tu m'a posé une question je te réponds. Si tu veux une relation "fusionnelle" , embrasse la, et câline la plus.
 

Depuis cette conversation je me remets -encore- en question.
Et je réalise que je suis une maman fonctionnelle. Ma fille est cadrée, elle a des horaires, elle va à la plage ou au parc tout les jours, sa couche est toujours propre, son sac à langer est toujours rempli de tout à rebord, sa table à manger toujours nickel, ses jouets rangés au carré après chaque utilisation.
 

Et tout cela me prends énormément de temps, d'énergie et de force.

Je veux que TOUS les besoins de ma fille soit remplis et au final j'en oublie le plus important.
Le toucher, les caresses, les bisous et les câlins. Je lui apprends des nouvelles choses chaque jour, je lui chante des comptines, je joue avec elle, mais au final à la fin de la journée je réalise : combien de fois je l'ai pris dans mes bras juste pour la serrer contre moi? Aucune.
 

Ce constat me crève le cœur. Alors je décide de changer -encore - Être une maman ce n'est pas faire évoluer son enfant...
 

C'est évoluer pour être en symbiose avec son enfant pour le faire grandir et être heureux. Je change...
Et ce matin à 6:00 elle se réveille, la couche pleine de pipi elle pleure pour son biberon enfin je pense que c'est pour son biberon. Je le mets à chauffer et je me précipite pour la changer et m'occuper d'elle! Mais ce matin je change, j'évolue pour elle et au lieu de la lever brutalement de son lit pour la changer pour pas qu'elle soit irritée, pour pas qu'elle soit mouillée, pour pas que ce soit inconfortable pour elle.

Je la prends, je l'assoie sur mes genoux avec sa sucette et son doudou et je la serre contre moi, et la pour la première dois, ma fille se calme sans biberon, avec la couche pleine et elle se rendort contre moi...

Et si je n'avais pas compris ? Si ce n'étais pas la faim qui la réveillait chaque matin?
Si à force de vouloir être fonctionnelle je passais à côté de l'essentiel ?

Merci maman de m'avoir guidée encore. Chabat chalom et collez vos enfants surtout, ils sont ce que l'on a de plus précieux sur terre



 

Please reload

Retrouvez-nous sur
  • Facebook Basic Square
Articles récents

November 4, 2019

September 10, 2019

July 31, 2019

December 14, 2018

October 24, 2018

August 28, 2018

Please reload

Archives
Please reload